Ligue d'échecs de la Martinique | Accès membres

Ligue d'échecs de la Martinique

Identifiez-vous

Présentation de Yonhel MEDEUF Quintuple Champion de Martinique

Yonhel Medeuf

MEDEUF Yonhel
Quintuple Champion de la Martinique

2002,
2007, 2008, 2009, 2011

Diplômes d’échecs :

- Animateur d'échecs 1er Degré en 2001 (à l’âge de 17 ans)

- Arbitre National d’Echecs depuis 2010
Devenant ainsi le Premier Entraîneur National des Antilles Françaises
Diplômé de la Fédération Française des Echecs !


Palmarès échiquéen :

Comment as-tu commencé à jouer aux échecs ?
A l’âge de neuf ans, j’ai découvert par hasard le jeu d’échecs dans mon établissement scolaire à travers la persienne d’une salle de classe de l’école Plateau Fofo, lors d’un cours organisé par l’animateur Yves EDMOND. Déjà intéressé par la création et la pratique de nombreux jeux, j’en ai parlé à mon frère. De suite, on s’est mis à éplucher les notices de règles et finalement à jouer ensemble tous les jours. C’est le début d’une grande histoire d’amour entre le jeu d’échecs et les frères MEDEUF. Remarquant cet impressionnant attrait pour le jeu des 64 cases, notre père nous a guidés tout au long de notre évolution, usant une petite fortune en termes de conseils, d’encouragements, de livres…Dès ma première année d’échecs, j’ai initié six membres de ma famille.


Comment améliores-tu ton jeu ?
Passionné, je fis de plus en plus de compétitions. Cette pratique régulière renforcée par l’étude livresque rigoureuse du jeu des 64 cases m’ont permis de progresser étonnamment.


Que conseilles-tu à ceux qui souhaitent progresser aux échecs ?
Tout d’abord, il faut apprendre à aimer le jeu d’échecs, il n’est pas possible d’évoluer dans cette activité difficile sans la passion! Par celle ci, le joueur connaît et développe une relation intimite et cruciale entre l’échiquier et lui.Ensuite, vient l’étude de diverses théories échiquéennes qui deviennent de véritables armes. Enfin, la pratique en compétitions est indispensable dans ce jeu extrêmement riche en notions. Les tournois sont le lieu d’échange et de confrontation permettant incontestablement la progression de chacun.

A ton avis que faudrait-il pour qu’un joueur martiniquais devienne MI ou GMI ?
Un joueur martiniquais peut devenir maître international en travaillant avec persévérence dans un contexte plus favorable :

  • Etre en contact avec des maîtres et grands maîtres internationaux,
  • Etre dans un environnement ou prolifère de nombreux tournois internationaux avec le suivi d’entraîneurs.

Cela suppose donc qu’il faudrait restructurer en profondeur l’activité Echecs en Martinique dans plusieurs domaines :


• Considérer les échecs comme une discipline à part entière (sans appendice scolaire ou autre)
Il est nécessaire de poursuivre l’initiation, la vulgarisation de cette discipline mais il est encore plus nécessaire de décloisonner cette activité dans l’ensemble du contenu scolaire de même qu’on a pu extraire la musique ou le sport de l’enceinte scolaire. Ce sont des vocations et des professions ! L’an dernier, j’ai proposé un programme à un ensemble d’enseignants, un programme d’excellence-jeunes. Cette proposition a été écartée par le simple fait qu’elle n’intégrait pas le cadre scolaire et sa rentabilité ! Bien des projets ont une valeur incommensurable autrement que scolaire ou lucrative ! D’autre part, on ne joue pas aux échecs pour avoir de meilleurs résultats scolaires ! On y joue car c’est une activité hautement instructive tout simplement magnifique ! A la fois un art, une science et un sport, le jeu d’échecs mérite un soutien inconditionnel ainsi qu’une revalorisation en profondeur !


• Promotion des joueurs martiniquais et valorisation de l’élite martiniquaise
Comme toutes les disciplines sont à la recherche d’exemples de réussite, ne faudrait-il pas tout d’abord valoriser nos joueurs et les hisser au niveau international au lieu de les chercher à l’extérieur. Arrêtons de croire que l’herbe est toujours plus verte ailleurs! Rappelons-nous de Blanquette, la Chèvre de Monsieur Seguin! Aujourd’hui, il y a une émergence de talents martiniquais, écoutons-les, aidons-les, utilisons-les pour le développement des Echecs en Martinique en quantité et en qualité!

• Multiplication et renforcement des tournois locaux

• Ouverture à la Caraïbe puis à l’Hexagone et au Monde.
C’est dommage qu’il n’y ait pas assez de liens avec les milieux echiquéens de la Caraïbe tels que Cuba qui possède une longue tradition échiquéenne avec une lignée de Champions à dimension internationale (Capablanca, ect). Ces échanges caribéen pourraient bénéficier aux martiniquais parce qu’il s’agit d’un vivier de très bons joueurs à proximité moyennant des frais allégés par rapport à ceux liés à l’accession à l’Hexagone ou à l’International. Ces destinations antillaises d’affrontement pourraient servir de tremplin pour gravir l’échelon nationale puis internationale. Ce projet reste en chantier et mérite que l'on s'y penche.

Quel Champion d’échecs admires-tu , pourquoi ?
Kasparov est pour moi l’un des meilleurs joueurs du monde. Il fut sacré champion du monde de 1985 à 2000. Il est le premier joueur à avoir dépassé les 2 800 points Elo et a obtenu le classement Elo le plus élevé jamais enregistré avec 2 851 points. Durant sa carrière, Kasparov fut généralement considéré comme le joueur le mieux préparé au monde sur le plan des ouvertures. Sa capacité à produire des nouveautés théoriques qui n'étaient pas seulement de simples améliorations, mais renversaient l'analyse d'une position en faveur de l'autre camp, était remarquable. Caractérisé par son style très dynamique, il a révolutionné l’univers échiquéen.

Quelques actions bénévoles :

- Interventions à titre gracieux dans plusieurs clubs notamment celui de Trinité.
- Cours d’échecs non rémunérés dispensés en 2005 jusqu’à 2008 dans le club d’échecs du Gros Morne pour un groupe d’élèves de compétition.
- Entraînement gratuit de haut niveau dispensé à RAPON Karl Loïc pendant 5 ans de 2005 à 2010.
Grâce à cet entraînement, Karl a franchi la barre «Excellence» des 2000 élos et fait désormais partie du TOP 5 martiniquais.
Aujourd’hui, il est capable de gagner des tournois de niveau caribéen comme il l’a déjà fait à la 7ème édition du Heroes Day Cup Candidates 2010 à Barbade.